outils SEO Archives - P.Albertus // Online Marketing Manager sur Suisse

Articles par tag: outils SEO

Applications SEO pour iPhone : la sélection

Pour fêter la nouvelle mouture de ce blog, je vous présente ce mois-ci les meilleures applications iPhone SEO (et autres activités du webmarketing dérivées), soit 12 apps sur le banc d’essai.

Les application « outils » pour l’analyse SEO

Raven Tools : application iPhone de la solution SEO online du même nom, l’app permet de connecter plusieurs profiles et remontent l’essentiel des metrics de rankings des vos mots-clés (ranking sumuray), les backlinks, le graph Google Analytics et AdWords et le dashboard de vos réseaux sociaux. Très simple, on ne peut malheureusement pas (encore) ajouter d’éléments.

iRank : l’application de suivi de positions mots-clés qui m’a le plus intéressé. Plusieurs sites et plusieurs mots-clés sauvegardés sur votre iPhone et des résultats sous forme de graphiques avec historique. Les requêtes sont executées sur les serveurs de l’éditeur afin de vous éviter tout spam sur les datacenters Google. [high2]Version Pro bientôt[/high2]

iRank SEO application iPhone

LinkJuice: Très basique, c’est pourtant l’une des seules applications SEO qui va collecter les données auprès des principaux indicateurs clés du SEO : SEOMoz, SEMRush ainsi que MajesticSEO, utile pour checker la pertinence d’une domaine pour votre netlinking.

DomainTools : de l’éditeur di même nom, une application pour checker les domaines à l’aide des requêtes Whois ainsi que la disponibilité de domaines (achat en ligne)

SEO Hero : orientée analyse page + marque/mots-clés, SEO Hero fonctionne sous forme de scoring en 4 sections (Accessibilité, Popularité, Autorité et Visibilité). Des résultats souvent proches de ce que l’on trouve online type Woorank ou bien Marketing Grader de Hubspot

SpyderMate : une autre application de scoring proposée par la solution online Spyder Mate qui en plus de vous donner des chiffres vous propose des petits conseils en relation avec les résultats. Une bonne petite « application promo »

HTTP Header : comme son nom l’indique, l’application de base pour tester les retour header HTTP de vos pages (pour les redirections 301 par exemple)

PingDom : la disponibilité de vos pages étant un facteur du bon référencement, PingDom propose une application liée à votre compte online pour suivre vos sites et recevoir des alertes Push

Les applications orientées Internet marketing

AnalyticsPro: parmi les dizaines de prétendants des apps Google Analytics sur iOS, l’un d’entre eux sort son épingle du jeu clairement. Vue complète des metrics Analytics : audiences, sources, contenus, campagnes, goals et ecommerce, les principaux indicateurs sont présents et organisés avec graph historique et data.

Iphone application : AnalyticsPro

AT Internet (Xiti) : Contrairement à Google qui n’a pas d’application iOS pour Google Analytics (ni AdWords, ni AdSense!), AT Internet propose ses solutions de suivi d’audience et BuzzWatcher sous forme d’application.

EmailVision : dédiée aux utilisateurs de la solution d’email marketing Campaign Commander, l’application reprend l’essentiel de vos campagnes (délivrabilité, ouverture et taux de clic).

Comme promis à Cédric de Ranks, voici un article détaillé sur la solution made in France qui méritait son article. Nous voici déjà à la V2 avec une cure esthétique et des nouvelles fonctionnalités. Ranks est effectivement une solution qui m’a touché par sa simplicité et son efficacité. Un outil de rapport de positions mots-clés avec scoring SEO vous permettant de garder un oeil sur votre évolution.

Suivi quotidien, suivi concurrent : la recette

L’idée est simple : vous suivez vos mots-clés quotidiennement ainsi que vos concurrents et de plus vous pourrez attribuer des mots-clés stratégiques pour une vue rapide des positions et évolutions sur un mot donné dans Google (avec évolutions et historique, ce que malheureusement Google ne permet pas !). Cette structure permet dès lors d’avoir une tableau de bord temps réél de votre visibilité Internet sur votre marché.

Vue quotidienne évolution mots-clés & tableau de bord Ranks.fr

Vue quotidienne évolution mots-clés & tableau de bord Ranks.fr

Nouvelles fonctionnalités V2

Nouvelle release signifie souvent nouvelles fonctions, c’est le cas depuis la mise à jour qui permet maintenant la synchronisation de son compte Google Analytics avec Ranks.fr. Dès lors que Ranks est connecté à vos données trafic, l’outil est capable de remonter des mots-clés supplémentaires pertinents (classés par l’indice Ranks) et vous établir le résumé longue traine.

Ranks.fr : suivi positions mots-clés

Suivi mot-clé stratégique & résumé longue traine

Un tableau permet ainsi de suivre vos mots-clés directement avec une vue de référenceur et les KPI SEO qui s’y prêtent : visites par mot-clé, position du mot-clé, taux de rebond, indice de concurrence du mot-clé (1 à 10) et surtout un graph (ci-contre) qui affiche la corrélation position/trafic


Rapport visibilité et score RankSEO

Venons-en au fameux score Ranks. D’après les auteurs, ce dernier se base sur un algorithme tenant compte des mots-clés positionnés (pondération sur la position) et bien sûr par rapport à la concurrence des mots-clés. En résumé, avoir 5 mots-clés à forte compétitivité rankés 1ère page aura donc un score plus important  que 50 mots-clés en 3e page à faible compétitivité. C’est pas sans nous rapeller le score visibilité de Advanced Web Rankings, la valeur ajoutée ici se trouver sur un score recalculé automatiquement tous les jours et qui pofite d’un historique plus stable que celui de AWR (si vous ne mettez pas à jour régulièrement).

Tableau de bord

On espère voir rapidement l’intégration du facteur volume de recherche AdWords dans les tableaux et calcul du RankSEO pour avoir encore plus de pertinence. Pour conclure, une petite phrase trouvée sur le site  : « Ranks.fr n’est pas affilié à Google », alors n’ayez pas peur de vous faire contrôler par Big Brother et RDV sur la démo en ligne pour tester l’outil !

Quelle est votre intégrité dans le déroulement du référencement naturel ? Combien de fois par semaine l’envie de passer du côté obscur du référencement vous prend elle ? A ces questions légitimes aux référenceurs en manque de leviers, voici non pas des réponses mais une brève présentation de ce qui vous attend de l’autre côté. Alors pilule bleue ou pilule rouge ? Dans les deux cas sachez qu’il y a d’énorme risques si votre site est basé sur la pérennité ou si vous souhaitez garder votre client. A vous de faire les bons choix entre ce qu’il faut prendre ou pas.

Liens payants

L’achat de lien est formellement proscrit par Google. Cependant tant que celui-ci n’est pas détecté par l’algorithme du moteur (lien présent sur un site identifié comme ferme de lien, reseller de liens, historique de liens payant), cette technique présente des résultats pertinents. Des études faites par SEOMoz sur des liens achetés avec des balises ancres ciblées ont montré des résultats sur les positions. A partir de ce postulat l’économie de lien est un marché qui a encore beaucoup de beaux jours à vivre et des solutions plus ou moins tolérées telles que Teliad, Automatic Backlinks proposent (ou un petit nouveau français : B-Links) des outils pour acheter des mots-clés contextualisés, qui sont présentés sur les pages comme « naturels » pour les moteurs de recherches car encapsulés. Coût beaucoup plus élevé que l’achat en masse (compter 10-14€ par mot-clé), mais résultats plutôt positifs lorsque le site source est bien choisi.

Echange de liens

L’échange de liens, ou liens réciproques, lui aussi est considéré comme « non naturel » par les moteurs de recherche, mais reste cependant toléré quand il n’est pas abusif. Des échanges de liens entre sites du même univers est tout à fait légitime (car il se fait de façon naturelle sur le web). Cependant il est important de mettre en place une stratégie de placement des liens lors de ces échanges. Un échange page d’accueil à page d’accueil est automatiquement repéré et le « juice » transmit quasi annulé par Google. Des échanges de liens sur des pages profondes, vers d’autres pages ciblées et avec des ancre variées auront un meilleur effet. Enfin l’échange de lien doit être aussi tempéré : un lien sur la barre latérale ou en footer qui va être répété sur toutes les pages d’un site va donc créer 300, 1000 backlinks en valeur et donc pourra informer les moteurs d’un échange trop important, pouvant impliquer un filtre de Google (par exemple si votre site contient 3000 backlinks dont 1000 provenant d’un seul domaine). Et dans la même idée, des échanges entre les sites du même groupe vont être automatique dévalués, car Google procède à un Host Crowding qui va le renseigner sur le fait que les sites sont hébergés sur le même serveur, le même propriétaire.

Offshore linkbuilding (création accélérée de popularité)

Le netlinking, autrement dit le process qui crée de la popularité pour un site web (le fameux TrustRank), est l’un des outils les plus performants du référencement naturel (quand il est bien orchestré). Les backlinks générés doivent êtres contextuels au contenu et ils doivent apparaître sur des sites ayant un capital popularité à passer (le « juice »). Cette étape est longue et fastidieuse, et pour la plupart des sites non éditoriaux, les backlinks naturels (liés au pouvoir de partage du contenu) sont quasi inexistants (qui veut publier sur son joli blog un lien vers un fabricant de volets roulants…). C’est pourquoi les campagnes de linkbuilding deviennent indispensables. Et pour accélérer ce processus, de nombreuses solutions très bon marché offshore sont disponible (à savoir ici des agences SEO à Madagascar ou bien en Inde). Pour moins de 1000$, vous pourrez mettre en place des campagnes de 500 backlinks (tarif variable selon les spécifications des liens : PR élevé ou pas, lien hors nofollow, site non qualifié fermes de liens, hors sites porno, poker, hors MFA…). Et c’est ici toute la difficulté de trouver les bons partenaires pour lancer ce type d’opération. Un collaborateur sans scrupules ira vite vous plomber votre popularité (voir allumer les voyant de filtre Google) en affichant vos liens sur des sites blacklisté ou ignorés par Google, en ne garantissant pas la pérennité du lien (dépendance du lien au contrat), ou bien encore avec des liens factices en Javascript ou autre procédé de ce type.

Content Spinning (et rédaction de contenus)

Les référenceurs ayant compris que l’autre variable efficace la plus constante du référencement naturel reste le contenu, la publication de nouveaux contenus devient une tâche importante. A partir de là, la création rapide et bon marché de contenus devient le nerf de la guerre : outils automatisés, services offshore de contenu, SEC (Search Engine Copywriting) et surtout les scripts de content Spinning pour réécrire à la volée des pages en y intégrant des synonymes. Des scripts intégrant des algorithme sémantique proposent aujourd’hui des contenus très différenciés et le content spinning a encore de beaux jours. Et en parallèle, des agences de rédaction web, là aussi offshore, proposent des pages uniques optimisées (200 mots, paragraphé, mis en gras, liens) pour moins de 10€/page.

Auto-follow et auto-fans

Nouveau paradigme et nouvelle école du référencement : les réseaux sociaux et la viralité sur ce support. Appelé aussi SMO (Social Media Optimization), cette pratique consiste à générer rapidement du buzz et profiter de l’étendu et la viralité des communautés. D’où forcement l’arrivé de techniques black hat sur ces réseaux : créer des reviews en masse (hotels, applications AppStore), générer automatiquement des followers sur Twitter (Twollow, Twittermass) ou encore des Fans sur les pages Facebook; nombreuses sont les techniques. Les plus efficaces se trouvent dans l’utilisation de services offshore pour créer des comptes Facebook et gonfler vos pages de Fans (exemple : un appel d’offre sur Freelancers).

Liens utiles

Les outils

  1. GreyHat : techniques à risques moindre : http://www.stayonsearch.com/8-greyhat-tactics-seos-are-using-use-at-your-own-discretion
  2. Content Spinning : Discodog ScriptContentSpinning,
  3. AutoBlog : CôtéObscur,
  4. Marché de liens : AutomaticbacklinksTeliad, Logic Finder et B-Links
  5. Framework de référencement Pyramide : http://www.patricealbertus.net/black-hat-et-services-seo-ecseonomie-de-liens (basé sur le modèle SEOCrates)
  6. Spam referrer : SEOBlackout

Marketplaces

Logiciels

  • Automatic netlinking : TrackbackSPider, Automatic Backlinks
  • LFE (Link Farm Evolution)
  • Xrumer est un outil qui poste sur des forums/réseaux sociaux en passant par un serveur masqué

Outils pour optimiser vos activités SEO, et gagner en productivité !

août 21, 2009

La recette ultime, le choix parfait, c’est comme une recherche du Graal, tout le monde court après les meilleurs outils et la lecture de chaque nouvelle page de ressources sur un blog est aussi excitante qu’une chasse au trésor.

Alors à mon tour de vous dresser une nouvelle carte de trésor en publiant ici des outils qui pourront vous aider pour toutes les tâches de référencement et SEO, vos optimisations web, votre développement et par la même occasion améliorer votre productivité !

5037 views

Ajouter les outils SEO à Google Chrome

août 17, 2009

Bien que Google Chrome n’intègre pas (officiellement) les plugins comme le Firefox – ce qui a d’ailleurs fait du navigateur de Mozilla l’outil préféré de la communauté web – Voici des pseudo-plugins, en fait des raccourcis qui font appel à du javascript pour activer un service SEO parmi les incontournables de SEOMoz.org et les services webmaster des moteurs de recherche (Yahoo! Site Explorer, Google site:, cache:). Intéressant aussi le compteur de liens et le surligneur pour les liens en nofollow.
Ce petit plus ne remplacera jamais un plugin Firebug ou encore la barre d’outil MozBar de SEOMoz, SEOBook, c’est plutôt un additif pour les irréductibles de Google Chrome (comme moi!).

668 views

WebSEOAnalytics, un nouveau challenger dans les outils SEO en ligne déjà fortement concurrencé. SEOMoz, SEOBook et MajesticSEO (on rajoutera aussi WebRankInfo pour pas oublier les solution franco-françaises), qui ont déjà apporté aux outils de référencement naturel de fortes contributions tel le MozTrust ou bien encore le graphique d’évolution des backlinks. webseoanalytics.com offre une interface moderne et ergonomique et un accès rapide aux outils incontournables :

  • outil de validation SEO du HTML,
  • l’analyse densité mots-clés et ration de compétition,
  • outil d’ajout de (nouveau) site,
  • la popularité des backlinks,
  • les infos domaines (whois, age DNS, Alexa Rank, DMOZ, robots.txt),
  • les SERP moteurs (Google, Yahoo, Bing),
  • le PageRank check…

Enfin, le site propose des nouveautés pour se démarquer :

  • un PageRank check auprès des tous les datacenters Google (idem Webrankinfo),
  • l’évolution dans le PR de la Google toolbar,
  • un outil de vérification de duplicate content entre 2 URL.

Pour le moment ces outils sont en accès gratuit, à surveiller dans le temps si ces solutions vont proposer des accès premium ou une monétisation différente comme business model.